Faut-il abandonner l’idée de gérer la crise climatique au niveau international ?

France Culture, 03/12/2012.

Une intervention de Laurence Tubiana sur l'antenne de France Culture, dans le cadre de l'émission « Les Matinsd de France Culture », à l'occasion de la 18e Conférence des Parties (CdP) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui se déroule du 26 novembre au 7 décembre 2012 à Doha (Qatar).

Présentation :

« Lundi dernier [26 novembre 2012], s’ouvrait à Doha la 18e conférence des Nations unies sur le climat : énième sommet de la dernière chance, occasion pour tout un chacun de répéter encore une fois qu’il y a urgence, qu’il n’est plus temps de tergiverser, qu’il faut agir…et en même temps, il y a comme un goût d’on y croit plus dans l’air… peu d’enthousiasme, peu d’espoir, à croire que les déceptions ont été trop nombreuses… Faut-il alors abandonner l’idée de gérer la crise climatique au niveau international ? Et privilégier par exemple l’échelle nationale comme le fait actuellement le gouvernement avec son grand débat sur la transition énergétique ? Ou bien faut-il purement et simplement faire le deuil des concertations publiques, et aller chercher l’écologie ailleurs que dans la politique ?… »

>> Écouter l'émission en ligne