L’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri) est un institut indépendant à l’interface de la recherche et de la décision qui instruit les questions du développement durable nécessitant une coordination mondiale, comme le changement climatique ou l’érosion des ressources naturelles. L’Iddri dispose d’une triple mission : éclairer les décisions ; identifier les sujets clés de demain ; ouvrir un espace de dialogue à des acteurs aux intérêts souvent divergents. Pour la remplir, l’Iddri clarifie les enjeux, réunit les acteurs impliqués, et facilite ainsi une compréhension partagée des problèmes (www.iddri.org).

L’équipe permanente de l’Iddri, constituée d’une quarantaine de personnes dont une vingtaine de chercheurs pluridisciplinaires (économistes, juristes, politologues, géographes, etc.) est structurée autour de quatre programmes : biodiversité, océan, climat et gouvernance mondiale. Son intervention dans la société s’organise en initiatives, circonscrits dans le temps, ciblant des enjeux, des changements et des modes d’action spécifiques. 

Le Programme Gouvernance du développement durable

Le programme Gouvernance du développement durable porte sur la mise en œuvre de l’agenda officiel du développement durable – Agenda 2030, Programme d’action d’Addis-Abeba sur le financement du développement –, mais aussi sur les modes de gouvernance émergents en dehors du cadre des institutions internationales onusiennes. Les enjeux mondiaux appellent une action mondiale. Pour cela, il est nécessaire d’identifier les formes de gouvernance (institutionnelle et non institutionnelle) capables de provoquer la transformation des sociétés et de garantir la prospérité, l’équité, et la durabilité, le « bien-vivre » avec une attention particulière à la mise en œuvre de l’Agenda 2030, cadre de référence pour l’atteinte d’un développement durable qui profite aussi aux plus vulnérables. Le programme articule l’analyse des formes de gouvernance aux différentes échelles et celle de la mise en pratique concrète de l’agenda à l’échelle des pays. 

Les travaux du programme ont pour objectif de soutenir des trajectoires de développement verte et pro-pauvre dans le contexte des pays en développement (PED). Concrètement cela veut dire de s’assurer que ces trajectoires de développement font de la lutte contre la pauvreté, les inégalités, ainsi que de l’action climatique et de la préservation de l’environnement mais aussi de l’équilibre entre ces objectifs, une priorité. 

Objectifs et mission du stage

Sous la supervision du directeur du programme et en lien avec l’ensemble de l’équipe, la ou le stagiaire appuiera plus particulièrement le travail du programme sur le financement de l’agenda 2030 dans les pays en développement, il / elle contribuera à : 

  • La préparation des études sur les politiques, stratégies et mécanismes de financement de l’Agenda 2030 dans les pays en développement, et leurs effets
  • A l’organisation et à la réalisation des activités de recherche pour comprendre le débat sur financement de l’Agenda 2030 d’un échantillon de 2 ou 3 pays en développement

Plus généralement, il / elle va:

  • Rejoindre une équipe dynamique de chercheurs;
  • Participer au développement d’une activité de recherche, publier et promouvoir des publications scientifiques et pertinentes pour les politiques;

Qualifications et compétences requises

  • Actuellement en Master dans un domaine pertinent (sciences politiques, droit, économie, sciences sociales…)
  • Connaissance et compréhension des principaux problèmes de financement du développement durable et de l’agenda 2030 dans les pays en développement ;
  • Bilingue français et anglais, l’espagnol serait un plus;
  • Excellentes compétences en recherche et en rédaction;
  • Motivé, capable de travailler de manière indépendante et de faire preuve d'initiative;
  • Solides compétences analytiques.

Supervision 

Le stage sera supervisé par Damien BARCHICHE, directeur du programme gouvernance du développement durable. Le stage sera donc l’occasion de discuter et d’analyser les liens entre recherche et actions concrètes.

Le stage sera l'occasion de:

  • Développer des réseaux autour d'une communauté d'acteurs autour d'une problématique de développement durable dans les pays en développement (société civile, instituts de recherche, administrations, acteurs privés, etc.);
  • Approfondir les connaissances du stagiaire sur des questions liées au financement du développement durable et à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 dans les pays en développement.

Contrat proposé

Le candidat retenu se verra proposer un contrat de stage de 6 mois de août/septembre 2022 à Février 2023 (les dates peuvent être flexibles), basé dans les bureaux de l’IDDRI au cœur de Paris. 
L'IDDRI offre:

  • Une allocation mensuelle de 1 100 €
  • Tickets restaurant subventionnés (60%)
  • Transports publics subventionnés (50%).

Comment candidater ?

Les candidatures (CV, lettre de motivation, contacts de trois référents) sont à envoyer avant le 1er Juin 2022 à : Damien Barchiche, directeur du programme gouvernance du développement durable (damien.barchiche@iddri.org) et Elise Dufief, Chercheuse, financement du développement durable (elise.dufief@iddri.org).

Seules les personnes présélectionnées seront contactées. L’Iddri est un employeur qui assure l’égalité des opportunités d’emploi.