Enjeux

Le Pacte vert européen donne sans ambiguïté la direction d’une transition ambitieuse et nécessaire du système alimentaire européen. Une telle transition suppose un renouvellement sans précédent des modèles économiques et des cadres politiques. Elle nécessite de construire des solutions innovantes avec l’ensemble des acteurs impliqués, sur la base des meilleures données scientifiques possibles, au croisement entre enjeux agro-environnementaux, socio-économiques et politiques. Si les contours biophysiques d’un système alimentaire dans les limites de la planète sont désormais relativement clairs, les questions économiques associées aux modalités et à la viabilité de la transition restent largement sous-explorées (que ce soit aux niveaux micro ou macro-économiques, à l’échelle de la ferme, de l’industrie ou du consommateur). C’est pourtant un enjeu central pour accompagner les discussions en cours et identifier les enjeux politiques de ces transitions. 

Description du poste 

Sous la responsabilité du directeur du programme « Politiques agricoles et alimentaires », et en étroite collaboration avec les autres membres de l’équipe, l’agro-économiste aura pour mission d’assurer, dans son champ d’intervention, la production d’analyse et travaux de recherche, au service de la stratégie d’impact et dans le cadre de projets de recherche européens de type H2020/Horizon Europe (à date : Pathways, Organic targets for Europe, Transformative change for biodiversity).

Plus précisément, le poste couvre trois missions, parmi lesquelles la première est prépondérante. 

1. Coordination de la production scientifique en matière d’analyse économique

  • Analyse des enjeux économiques associés à la transformation des systèmes de production et des industries agroalimentaires, avec un focus sur les secteurs de la production animale et la production en bio, portant à la fois sur la France, d’autres États membres et l’échelle européenne, dans une logique comparative.
  • Analyse des articulations entre différentes dimensions des systèmes alimentaires, en coordination avec les autres membres de l’équipe dont les travaux couvrent l’un ou l’autre des aspects, à savoir :
    - les différents maillons des filières (systèmes de production, industries agroalimentaires, demande alimentaire) ;
    - les aspects biophysiques et socio-économiques ;
    - au sein du champ socio-économique, la dimension micro-économique (rentabilité des exploitations agricoles et des industries) et la dimension macro-économique (c’est-à-dire l’emploi total généré par un secteur et la valeur ajoutée totale).
  • pilotage de la contribution scientifique de l'Iddri sur le volet économique à trois projets de recherche Horizon Europe. 
  • rédaction d’articles académiques et de publications dans les divers formats de l’Iddri (billets de blog, rapports, études).

2. Contribution aux débats publics et politiques

Sur la base des travaux réalisés sur les enjeux économiques d'une transition agroécologique :

  • participation à des échanges avec  la profession agricole (notamment via les interprofessions et les instituts techniques)
  • présentations dans des conférences ou colloques
  • réponse aux sollicitations des médias
  • participation à des rendez-vous avec des partenaires publics

3. Contribution à la gestion des projets

En lien avec la Responsable de gestion de projets du programme « Politiques agricoles et alimentaires » :

  • contribution à la gestion des projets européens susmentionnés
  • rédaction de livrables
  • rédaction de documents de reporting

Qualifications et compétences requises

  • 5 ans d’expérience minimum en recherche en économie, sociologie économique ou gestion appliquée aux questions agricoles/agroalimentaires : recherche et traitement de données, analyse et synthèse de données quantitatives et qualitatives, revue de littérature.
  • Master ou diplôme d’ingénieur. Un doctorat serait un plus.
  • Rigueur pour la conduite et la gestion de projet
  • Bon relationnel pour développer et animer de réseaux de partenaires
  • Bonne capacité d’initiative, de travail en autonomie, et bon esprit d’équipe sont requis.
  • Excellentes capacités de rédaction et de synthèse.
  • Appétence pour travailler à l’interface science/société
  • Une parfaite maîtrise du français et de l’anglais, à l’écrit et à l’oral, est indispensable. 

Lieu et contrat 

  • CDD OD de 36 mois. Possibilité de pérennisation du poste en fonction de l'évolution des financements et de la programmation stratégique de l'Iddri.
  • Fourchette de salaire à l’embauche : de 42k€ à 50k€ brut annuel en fonction des compétences et de l’expérience + 10% de prime liée au CDD
  • Poste basé à Paris (41 rue du Four, 75006) 

Autres avantages 

  • Possibilité de 2 jours de télétravail par semaine 
  • 6 semaines de congés payés 
  • 2 semaines de RTT
  • Frais de transport en commun pris en charge à 50 % ou indemnité kilométrique vélo
  • Tickets restaurant de 9€/jour travaillé pris en charge à 60 %
  • Mutuelle prise en charge à 50 %. 

Modalités de candidature

Les candidatures (CV, lettre de motivation, contacts de trois référents) sont à envoyer avant le 31/12/2022 à lisa.dacosta@iddri.org ; pierremarie.aubert@iddri.org. avec la mention suivante dans l'objet : « Candidature Agroéconomiste ».

Pour cela, merci de transmettre : une lettre de motivation et un CV (2 pages maximum chacun) ; une liste de publications sélectionnées (le cas échéant) ; un papier (par exemple un article publié, un rapport ou un essai) ; et une liste de référents (3 maximum). 

Les entretiens se dérouleront au mois de janvier 2023.

L'Iddri est un employeur soucieux de l'égalité des chances et encourage les candidatures de tous horizons. Toutes les candidatures seront étudiées. Nous ferons notre possible pour revenir vers chaque candidate et candidat, mais en raison du volume de candidatures, nous nous excusons par avance si nous ne pouvons revenir vers vous.