Alice Colsaet mène un projet de recherche dans le cadre d'une thèse en économie de l'environnement. Elle travaille sur l'identification des déterminants socio-économiques et politiques de l'artificialisation des sols ainsi que les réponses politiques à apporter pour limiter la consommation d'espace et ses impacts sur la biodiversité, plus particulièrement en France et en Allemagne.

Alice est titulaire d'un master franco-allemand en sciences politiques (IEP de Bordeaux et Université de Stuttgart) et d'un master en économie de l'environnement (AgroParisTech). Elle a rejoint l'IDDRI en 2016 d'abord pour un stage de fin d'études portant sur l'artificialisation en Île-de-France, puis dans le cadre de sa thèse.