Céline Ramstein a rejoint l’Iddri en 2014 pour coordonner les activités liées à la COP 21 (Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015, « Paris Climat 2015 »).

Céline Ramstein est diplômée d'un master en Affaires Internationales de Sciences Po Paris et d'un master de sciences et technologies de l’Université Pierre et Marie Curie. Après cette double formation en sciences et politiques de l’environnement, elle a travaillé au sein du service scientifique de l’Ambassade de France aux États-Unis sur les questions de politique et de technologies dans les domaines de l’environnement, en particulier du climat. Elle avait auparavant travaillé sur ces questions au cours de son stage de fin d’études au sein de l’équipe environnement et énergie du Center for American Progress, un think tank américain basé à Washington.

Céline Ramstein s’est également intéressée, à l’occasion de la Conférence des Nations unies sur le développement durable Rio+20, au rôle des acteurs non étatiques pour le développement durable : elle a suivi le processus de préparation de la conférence au plan national et européen, notamment en lien avec la société civile française, auprès de l’Ambassadeur en charge de l’environnement.

Céline Ramstein a activement contribué à l’engagement des jeunes pour le développement durable. Elle a été jeune déléguée au sein de la délégation française et a participé à l’organisation du projet « MyCity+20 » visant à mobiliser les jeunes et faire entendre leur voix dans le cadre de cette conférence internationale. Elle a également été sélectionnée comme youth mobilizer pour inciter les jeunes à participer à la plateforme en ligne du Programme des Nations unies pour le développement « Rio+20 Dialogues ». Céline Ramstein a été présidente de Sciences Po Environnement de 2010 à 2011 et a reçu le prix de la vie étudiante de Sciences Po.