François Gemenne est spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement et enseigne ces matières à Sciences Po Paris et Grenoble et à l’Université libre de Bruxelles (Belgique).

Ses recherches sont essentiellement consacrées aux migrations et aux déplacements de populations liés aux changements de l’environnement, ainsi qu’aux politiques d’adaptation au changement climatique. Il a effectué de nombreuses études de terrain, notamment à La Nouvelle-Orléans (États-Unis) après l’ouragan Katrina (2005), dans l’archipel de Tuvalu, en Chine, au Kirghizstan, aux Maldives, à l’île Maurice et au Japon après la catastrophe de Fukushima (2011).

Il a participé à de nombreux projets de recherches internationaux consacrés à ces questions, notamment le projet européen EACH-FOR, dont il a dirigé les recherches en Asie-Pacifique et en Asie centrale. Il a également coordonné le projet DEVAST, un des premiers projets internationaux consacrés à l’étude des conséquences politiques et sociales de la catastrophe de Fukushima. Il a par ailleurs été le conseiller scientifique de l’exposition « Terre natale, ailleurs commence ici » à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, et a également été consultant pour l’Organisation internationale pour les migrations (IOM), la Banque asiatique de développement (ADB), la Banque mondiale, l’Observatoire ACP pour les migrations et le gouvernement britannique (Foresight). En 2010, il a reçu le Prix ISDT-Wernaers pour ses travaux de vulgarisation scientifique auprès du grand public.

Il est titulaire d’un doctorat en sciences politiques de Sciences Po Paris et de l’Université de Liège, en Belgique (double diplôme). Il possède également un Master en développement, environnement et sociétés de l’Université de Louvain, et un Master de recherche en science politique de la London School of Economics, où il a aussi enseigné. À l’issue de sa thèse, il a été titulaire d’une bourse de recherche post-doctorale du Fonds Axa pour la recherche. Il a publié ses travaux dans plusieurs revues, dont Science et Global Environmental Change, et est l’auteur de quatre ouvrages : Controverses climatiques, science et politiques (édité avec E. Zaccai et J.-M. Decroly, Presses de Sciences Po, 2012), Anticiper pour s’adapter (avec L. Tubiana et A. Magnan, Pearson, 2010), Géopolitique du changement climatique (Armand Colin, 2009) et Nations and their Histories : Constructions and Representations (édité avec Susana Carvalho, Palgrave Macmillan, 2009).

Il est en outre directeur du domaine « développement durable » aux Presses de Sciences Po, et président d’Ecosphere, un think tank européen consacré aux droits de l’homme et à l’environnement.

>> Toutes ses publications