L’Initiative pour le développement et la gouvernance mondiale (IDGM), soutenue par l’Agence française de développement (AFD) et renforcée par le projet IDGM+ sous le label Laboratoire d’excellence, est au cœur des activités de l’Iddri.

Cette initiative donne lieu à des conférences visant à réunir les acteurs scientifiques et politiques de réseaux d’expertise de façon à faire avancer, plus concrètement, les débats autour des questions de financement du développement durable. Associé depuis 2008 avec la Ferdi (Fondation pour les études et recherches sur le développement international, Clermont-Ferrand, France) au sein de l’IDGM, l’Iddri opère à la croisée des meilleurs réseaux et expertises en matière d’économie du développement et de développement durable. Cette initiative, associant également le Cerdi (Centre d’études et recherches sur le développement international, Clermont-Ferrand, France) depuis 2011 dans l’IDGM+, a reçu le label de Laboratoire d’excellence, confirmé en 2015 par une évaluation internationale ayant souligné que les trois institutions constituent un exemple de référence en France pour la capacité à s’appuyer sur une recherche scientifique d’excellence dans le but d’intervenir dans les débats politiques internationaux.


En 2020, l’IDGM organise un cycle d’événements sur les modalités de financement de l’Agenda 2030 pour le développement durable dans un contexte marqué par les forts impacts socio-économiques de la crise liée à la pandémie de Covid-19.

Ce cycle se déroule en mai et juin sous la forme d’une série de webinaires.


Cycle de webinaires 2020 « Financer l’Agenda 2030 dans un monde vulnérable »

Cette série de webinaires est l’occasion d’analyser les modalités de financement des projets réellement alignés sur les Objectifs de développement durable (ODD) et de définir des politiques publiques intégrant pleinement l’ambition de l’Agenda 2030. Elle se penche également sur la question de la mobilisation adéquate de ressources budgétaires et de l’efficacité de la dépense publique. La mise en œuvre des ODD implique en effet des politiques budgétaires et fiscales permettant de financer le surplus de dépenses publiques nécessaire et d’orienter les comportements des agents économiques en ce sens. Elle s’interroge enfin sur la façon de différencier les réponses à apporter selon les enjeux propres à chaque pays, en portant une attention particulière aux plus vulnérables, à commencer par les pays les moins avancés.

Tous les événements IDGM