Cet événement est organisé par l’Allemagne, le Secrétariat de la Convention d’Abidjan, le Secrétariat de la Commission permanente du Pacifique Sud et le projet STRONG High Seas. Il offrira aux délégations et aux participants à la Conférence intergouvernementale sur la BADJN un espace informel pour discuter du rôle et de la contribution de la gouvernance régionale des océans dans le développement et la mise en œuvre d’un accord efficace sur la haute mer.

Contexte

Les zones marines situées au-delà de la juridiction nationale (ZAJN) couvrent près de la moitié de la surface de la planète, abritent une biodiversité exceptionnelle et assurent d’importants services écosystémiques. Alors que l’exploitation des ressources marines des ZAJN suscite un intérêt économique et politique croissant, il n’existe pas à ce jour d’instrument mondial complet pour la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique marine dans ces zones. C'est dans ce contexte que les négociations convenues dans la résolution 72/249 de l’Assemblée générale des Nations unies, et qui débuteront en septembre 2018, visent à aboutir à un accord global juridiquement contraignant dans le cadre de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM, UNCLOS en anglais) afin de garantir et de rendre opérationnelle une coopération renforcée et intersectorielle. La mise en œuvre efficace de l’accord mondial devra s’appuyer sur la compétence, la capacité et l’expertise des mécanismes régionaux et sectoriels de gouvernance des océans. C’est pourquoi le renforcement de la gouvernance régionale et sectorielle des océans contribue aux objectifs et aux fonctions du nouvel accord de mise en œuvre de la BADJN.

Partenaires du projet STRONG High Seas

Partners%20of%20the%20STRONG%20High%20Seas%20project.png
Ce projet fait partie de l’International Climate Initiative (IKI). Le Ministère fédéral allemand chargé de l’environnement soutient cette initiative sur la base d’une décision adoptée par le parlement.