L’urbanisation des pays en développement, notamment en Afrique et en Asie, est l’une des tendances majeures du XXIe siècle et entraîne de lourdes répercussions économiques, sociales et environnementales. Si ces effets peuvent être positifs ou négatifs selon la manière dont les services urbains sont gérés, aucun pays n’a jamais connu de développement significatif sans un important déplacement de populations vers les villes.

MESSAGES CLÉS

  • L’urbanisation rapide de l’Afrique a des implications économiques, sociales et environnementales profondes pour la politique de développement de l’UE.
  • Les quatre priorités transversales des politiques de développement durable identifiées sont : l’informalité, le continuum urbain-rural, la fourniture de services essentiels et la gouvernance urbaine.
  • Sur le papier, les modalités européennes offrent la possibilité de coopérer stratégiquement avec les autorités des villes, mais, dans la pratique, elles n’ont pas encore été totalement exploitées.
  • Les recommandations en matière de politique de développement de l’UE prévoient le renforcement du soutien et l’augmentation des mandats et des budgets pour les villes par le biais du Fonds fiduciaire de l'UE.

Lire le rapport