Prenant pour base une réflexion sur la manière d’utiliser les ODD pour formuler, mettre en œuvre et évaluer les politiques sectorielles, ce document élabore un cadre analytique dont il peut être fait usage pour que les politiques agricoles exposent clairement :

  • quels objectifs liés aux ODD la politique aborde de manière directe et de quelle façon elle contribuera concrètement à leur réalisation
     
  • quels autres objectifs liés aux ODD la politique est susceptible d’impacter. Si les apports spécifiques de ce document sont par essence méthodologiques, ils pourraient être utilisés pour concrétiser plus avant les annonces de la Commission — pour ce qui concerne la réforme de la PAC et au-delà de celle-ci.

MESSAGES CLÉS

  • Il est nécessaire que les ODD deviennent plus qu’un simple préambule à la formulation des réformes des politiques sectorielles, ils doivent également (i) être utilisés pour identifier les cibles clés que la politique entend traiter ainsi que les autres effets en fonction desquels la politique devrait être évaluée, (ii) se traduire d’une manière qui soit pertinente pour le secteur considéré et pour le contexte spécifique, qu’il soit national ou régional, et (iii) mener à l’identification d’indicateurs de suivi.
     
  • À partir d’une vision élargie du secteur agricole qui englobe ses liens aux territoires, aux systèmes alimentaires et à la bioéconomie, et qui prend en compte les interrelations existant entre les 17 ODD dans leur ensemble, 47 cibles pertinentes liées aux ODD ont été sélectionnées afin de présenter :

    → Une « check-list » exhaustive des 10 catégories d’objectifs que la PAC doit prendre en compte, soit pour améliorer ses effets directs soit pour anticiper de potentielles conséquences négatives. Ces 10 catégories d’objectifs ont été réparties en 3 groupes plus vastes traduisant (i) les enjeux socioéconomiques au niveau des exploitations agricoles ; (ii) les enjeux environnementaux ; (iii) les enjeux sociétaux de plus grande ampleur ;

    → Une liste de cibles et d’indicateurs pour les 10 catégories d’objectifs, élaborée sur la base d’indicateurs relatifs aux ODD ou de bases de données disponibles. Il est établi que plusieurs indicateurs — tels que ceux liés à la capacité d’adaptation des exploitations agricoles et à l’entrepreneuriat — constituent toujours une source de difficultés pour ce qui concerne la documentation ou l’obtention d’un consensus, et que ceux-ci nécessiteraient des recherches plus poussées et une entente plus large.
     
  • Malgré ses limites, ce cadre représente une nécessaire base de départ, plus simple que les ODD, mais néanmoins complète, pour encourager une meilleure communication et susciter des débats constructifs dans le cadre du développement de nouvelles politiques agricoles.
Télécharger la publication

Temps de lecture : 12 min

PDF - 159.43 Ko

4 pages