Laura Brimont coordonne le projet « Modes de vie en transition », qui vise à mieux comprendre les évolutions des modes de vie et leurs impacts par rapport aux objectifs de transition écologique. Elle explore notamment les pratiques de mobilité et l'évolution de la demande alimentaire. Elle a également travaillé sur les questions d'innovation dans le secteur de la mobilité, en particulier à travers une étude prospective sur la mobilité autonome.

Avant de rejoindre l'Iddri, Laura Brimont a travaillé pendant 5 ans sur les questions de déforestation dans les pays tropicaux, notamment au Cameroun et à Madagascar. Ses travaux de thèse (AgroParisTech/Cirad) portaient ainsi sur le coût du mécanisme de réduction des émissions issues de la déforestation (REDD+) à Madagascar. Elle est également diplômée de Sciences Po Paris en relations internationales.

En parallèle de ses activités de recherche à l'Iddri, Laura Brimont est enseignante vacataire sur la gouvernance internationale du développement durable (IEP de Grenoble, Université Paris 1, Université Versailles Saint-Quentin).