Contexte et enjeux

Les activités pétrolières et gazières offshore en Afrique de l’ouest connaissent depuis quelques années un développement significatif et extrêmement rapide. Si elles peuvent constituer une opportunité de développement pour les pays de la région, un encadrement lacunaire et non maitrisé de ces activités entrainera de lourds impacts environnementaux, sociaux et économiques.

offshore_640.jpg

Objectifs 

Le projet vise  à améliorer la gestion des risques environnementaux liés à l’industrie pétrolière et gazière offshore en Afrique de l’ouest. Il traitera des différents enjeux (environnementaux, sociaux, économiques notamment) de l’industrie extractive offshore et contribuera à créer une communauté offshore au sein de la région.

Chaque acteur, public comme privé, concerné par les enjeux de l’industrie offshore est ainsi mobilisé pour prendre part à la mise en œuvre du projet et contribuer à la réduction des risques environnementaux.

Stratégies 

Le projet s’organise en 4 stratégies principales :

  1. Renforcement des connaissances scientifiques et du monitoring environnemental.
    >> L’amélioration et le partage des données scientifiques constituent une condition essentielle à la gestion des risques environnementaux liés aux activités offshore ; 
    Coordonné par BirdLife International.
     
  2. Renforcement des capacités de gestion et de sensibilisation.
    >> La complexité de l’industrie extractive exige de conférer aux acteurs concernés (administrations nationales et régionales, ONG, chercheurs, réseaux de parlementaires…) des outils nécessaires pour prendre part au développement et à l’encadrement des activités offshore. La sensibilisation permettra d’agir en amont et d’amorcer des réflexions sur l’offshore en Afrique de l’ouest ;
    Coordonnée par le Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l’ouest (PRCM)
     
  3. Développement / renforcement des plans de réponse en cas de pollution marine par les hydrocarbures.
    >> Cette stratégie permettra de s’assurer que des réponses rapides et efficaces existent en cas de pollution par hydrocarbures ;
    Coordonné par le Secrétariat de la Convention d’Abidjan
     
  4. Renforcement de la réglementation et l’encadrement de l’activité extractive offshore.
    >> Une attention particulière sera portée à la fois sur l’encadrement juridique de l’industrie offshore (mise en œuvre des conventions internationales et régionales pertinentes, élaboration de normes nationales, etc.) et sur le démarche d’une démarche de type RSE. 
    L’Iddri est chargé d’assurer la coordination générale du projet et la mise en œuvre de la stratégie 4.

Partenaires de recherche supplémentaires :

Instituts de recherche régionaux, ONG ainsi que des compagnies pétrolières.

Les prochains évènements du projet

Tous les évènements du projet